Rachat de crédits plus trésorerie : pourquoi ? Comment ?

6 mai 2015 Aucun commentaire »
Rachat de crédits plus trésorerie : pourquoi ? Comment ?

Lors d'un regroupement de prêts, on pense généralement seulement à solder ses crédits en cours et à baisser ses mensualités. Mais il est aussi possible de se dégager une trésorerie, utilisable en cas de coup dur. Une épargne simple et sûre. Nos explications et conseils.

Rachat de crédits + trésorerie : comment faire ?

Pour intégrer une somme de trésorerie dans un regroupement de prêts, c’est très simple : il suffit d’en faire la demande à votre courtier. Pour cela, évaluez exactement vos dettes et créances pour bien les intégrer à votre regroupement et analysez la situation de votre épargne. La trésorerie dégagée par le rachat de crédits devra simplement permettre de vous générer un « matelas », ou plutôt un « parachute » que vous pourrez mobiliser en cas de coup dur, sans avoir à souscrire trop vite de nouveaux prêts, qu’il s’agisse de prêts personnels, de crédits renouvelables ou autres.

Toutefois, sachez que, de toute façon, en théorie, votre courtier vous proposera, sur la base de sa propre analyse de votre situation, une trésorerie adaptée à vos revenus, à vos dépenses et correctement dimensionnée par rapport à votre rachat de prêts.

Une limite théorique et pratique pour la trésorerie dégagée par le rachat de crédits

La trésorerie d’appoint que peut vous fournir un regroupement de prêts n’est pas extensible à l’infini. Et c’est tant mieux. En effet, un rachat de crédits n’est pas un prêt de trésorerie : c’est bel et bien une opération de regroupement de prêts.

Il est ainsi généralement admis que la limite maximale de trésorerie qu’il est possible d’intégrer à un regroupement de prêts est de 15% du montant global du nouveau crédit.

Par exemple, si vous souhaitez faire un rachat de crédit consommation de 50 000€, il ne sera pas possible de dégager plus de 7 500€ de trésorerie. Si vous faites un rachat de crédits hypothécaire de 100 000€, la trésorerie maximale sera de 15 000€… mais personne ne devrait vous laisser opter pour une telle trésorerie de sécurité lors d’un rachat de prêts.

Et c’est tant mieux ! N’oubliez pas en effet que l’objectif du rachat de crédits est de faire baisser vos mensualités. Or, plus vous augmentez la part de trésorerie, donc d’argent non nécessaire dans l’immédiat, et plus vous augmentez le montant global du nouveau prêt… et ainsi le coût global de votre rachat de crédits. Car le taux d’intérêt s’appliquera également sur cette somme.

Ici encore, les courtiers sérieux dimensionnent convenablement cette épargne de sécurité tandis que certains, peu scrupuleux, la surdimensionnent pour faire gonfler le montant du prêt… et donc de leurs honoraires, qui sont un pourcentage du montant global racheté !

C’est pourquoi il convient d’être vigilant, comme nous le précisons dans notre page intitulée « Rachat de crédits, les pièges à éviter« . N’hésitez pas à lire attentivement nos conseils avant de signer une offre de rachat de crédits.

Pourquoi intégrer une trésorerie à son regroupement de prêts ?

Vous pouvez légitimement vous demander pourquoi intégrer une trésorerie lors de votre rachat de crédits. La réponse est simple : pour vous créer une épargne de sécurité. En effet, n’oubliez pas que le rachat de crédits a un unique but : vous permettre d’assainir votre budget familial. Or, un bon budget est un budget qui s’appuie sur de l’épargne. Comme nous l’expliquons dans notre billet « 3 règles d’or pour bien gérer son budget familial« , l’épargne est le nerf de la guerre. C’est grâce à elle que vous pouvez faire face aux coups durs sans avoir à souscrire un nouveau crédit, qui pourra, in fine, estomper les bénéfices, en termes de mensualités, du regroupement de crédits.

Les pièges à éviter avec la trésorerie de sécurité

Aussi, il est indispensable de ne pas considérer la trésorerie dégagée lors de votre regroupement de prêts comme une somme disponible pour financer des dépenses immédiates ! Comme pour une entreprise, votre trésorerie doit être une sécurité ! Si vous savez, au moment de votre rachat de crédits, que vous aurez des dépenses spécifiques à faire (financer des études, un voyage, des travaux, une voiture, etc.), demandez simplement à intégrer à votre procédure de regroupement un nouveau prêt dont le montant sera dilué dans l’ensemble ! C’est plus sain et plus performant, et cela préserve votre trésorerie !

Pour en savoir plus sur les motifs d’épargne, les profils d’épargnants et les solutions d’épargne, n’hésitez pas à suivre les liens suivants :>/p>

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires