Rachat de crédit : les conditions nécessaires

27 juin 2014 Aucun commentaire »
Rachat de crédit : les conditions nécessaires

Réaménager le montant et la durée de ses mensualités en regroupant plusieurs crédits en un seul : c’est tout l’intérêt du rachat de crédit, et il peut vous permettre de sortir durablement d’une situation financière délicate. Attention cependant de veiller à réunir toutes les conditions nécessaires, au risque de se retrouver confronté à de cruelles désillusions.

Rachat de crédit : Avez-vous le bon profil ?

Un emprunteur souhaitant racheter ses crédits à la consommation ou différents crédits immobiliers doit tout d’abord correspondre à certains nombres de critères, communs à la plupart des organismes de rachat de crédits.

Sont exclues de la possibilité de rachat de crédit :

  • Les personnes frappées d’incapacité, ou ayant été déchues de leurs droits de citoyens ;
  • Les personnes locataires fichées au FICP (Ficher des Incidents de paiement de Crédits aux Particuliers) ;
  • Les personnes en instance de divorce. Celui-ci devra être entièrement réglé avant de pouvoir envisager un rachat de crédit ;
  • Les personnes souffrant d’une addiction au jeu ;
  • Les personnes exerçant une profession libérale, si leurs trois derniers bilans ou 2035 révèlent une chute des revenus de l’activité ;

/

En revanche, si vous êtes titulaire d’un CDI (ou d’un CDD ou Intérimaire avec conditions d’ancienneté et un 2ème revenu fixe dans le couple), ou bien un chef d’entreprise dégageant un revenu régulier et stable, vous avez toutes les chances d’obtenir que votre situation de crédit soit réexaminée.

Les conditions financières au rachat de crédit

Ceci étant établi, le rachat de crédit obéit à certaines règles financières, tout d’abord liées au bon sens. On applique généralement les mêmes conditions qu’au moment de souscrire un emprunt : le taux d’endettement ne doit ainsi pas dépasser 35 % des revenus nets mensuels. Ce taux d’endettement représente votre loyer ou votre remboursement de crédit immobilier, auquel vient s’ajouter le montant de votre remboursement après rachat de crédit.

Cependant, si vous constatez que ce montant dépasse 35 %, pas de panique. Une solution pourra être envisagée si votre reste à vivre, c’est-à-dire le revenu de votre ménage auquel est soustrait ces divers remboursements, est estimé suffisant pour payer les autres dépenses du foyer. Dans certaines conditions, on acceptera ainsi de vous accorder jusqu’à 45% d’endettement.
En théorie, voici les chiffres sur lesquels s’appuyer pour déterminer les conditions financières d’un rachat de crédit :

  • Revenu minimum mensuel de 1250 € pour une personne seule, plus 300 € par personne à charge ;
  • Revenu minimum mensuel de 1500 € pour les personnes à la retraite ;

Le rachat de crédit à tout prix ?

Gardez toujours en tête qu’un rachat de crédit ne doit pas être effectué aveuglément, car il n’est pas toujours synonyme d’assainissement des finances. Ainsi, le rachat de vos crédits doit vous permettre d’obtenir une nouvelle mensualité vous garantissant l’équilibre financier sur la durée. Faute de quoi, vous ne ferez que gagner un peu de temps avant de replonger dans une situation plus grave encore.

Si vous ne devez retenir qu’un seul chiffre, le voici : 20 000 €. C’est le montant minimum total de vos crédits à reprendre pour que l’opération de rachat soit intéressante pour vous, selon la plupart des estimations.

En cas de doute sur les conditions d’accès au rachat de crédit dans votre situation particulière, n’hésitez pas à effectuer une simulation de regroupement de prêts. Si vous êtes éligible, le courtier en rachat de crédits vous conseillera sur la meilleure stratégie de remboursement, pour venir enfin à bout de vos dettes !

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires