Rachat de crédit, assurances et âge : explications

29 février 2016 Aucun commentaire »
Rachat de crédit, assurances et âge : explications

Pour qu'un organisme de crédit accepte de restructurer vos prêts et crédits, en particulier quand il n'y a pas de garantie hypothécaire, il est préférable qu'une assurance accepte de vous couvrir. Voilà pourquoi les âges limites de début/fin de prêt et les durées maximales de rachats de crédits sont directement liés aux plafonds et limites fixés par les assureurs. Faisons le point.

On n’est jamais trop vieux pour emprunter !

De trop nombreux établissements bancaires classiques refusent aux seniors les prêts de restructuration au prétexte que ces derniers seraient trop âgés et ne pourraient pas être assurés. C’est faux. En réalité, non seulement la convention AERAS de 2011 (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) élimine le conditionnement de l’attribution du prêt à l’obtention d’une assurance, mais surtout, il existe des assurances qui couvrent les rachats de crédits jusqu’à 90 ans !

Ainsi :

  • Dans le cas de rachats de crédits hypothécaires, il n’est pas du tout obligatoire d’avoir une assurance de prêts (c’est avant tout une protection pour l’emprunteur) ;
  • Dans le cas de rachats de crédits sans garanties, l’assurance sera préférable pour mettre toutes les chances de son côté, mais toujours pas obligatoire.

Voilà pourquoi nous avons cru bon de publier cet article précisant les conditions des assurances de regroupements de crédits.

Assurance de prêt : 84 ans maximum à la souscription

En général, les assureurs refusent de couvrir les prêts pour les seniors de plus de 74 ans à la signature du prêt. Toutefois, chez Finance OR, spécialisés justement dans l’accompagnement des seniors, nous avons des partenariats avec des assureurs nous permettant d’accepter les dossiers de rachat de crédits jusqu’à 85 ans !

Néanmoins, il faut savoir deux choses : d’une part les garanties sont d’autant plus coûteuses que l’assuré est âgé (notamment celles concernant les diverses invalidités et incapacités, mais aussi la garantie décès, évidemment) et d’autre part, certaines garanties n’existent plus passé un certain âge.

Ainsi :

  • Les assureurs proposent plusieurs barèmes pour les assurés dont l’âge, à la signature du prêt, est compris entre 18 et 64 ans ;
  • Les assureurs proposent une autre gamme de barèmes pour les assurés dont l’âge, à la signature du prêt, est compris entre 65 et 84 ans.

Concernant les durées d’assurance (qui impactent donc directement les durées possibles de prêt), nous avons :

  • 35 ans (420 mois) maximum si l’emprunteur a moins de 56 ans ;
  • Jusqu’à 90 ans quoi qu’il arrive (le prêt de restructuration, lui, peut courir jusqu’à 95 ans mais n’est plus assuré à compter du 90ème anniversaire).

Assurances de rachat de crédits : quelles garanties ?

Voici la liste des garanties proposées par les assureurs de rachats de crédits :

  • Décès ;
  • Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;
  • Incapacité temporaire totale de travail (ITT) ;
  • Incapacité temporaire partielle de travail (ITP) ;
  • Invalidité permanente totale (IPT) ;
  • Invalidité permanente partielle (IPP) ;
  • Perte d’emploi (PE).

Pour autant, d’une manière générale, les garanties invalidité, incapacité, etc. cessent à partir de 65 ans (ou à partir de la cessation d’activité), c’est-à-dire l’âge moyen à partir duquel, en théorie, aucune activité rémunérée n’est exercée.

Ainsi, par exemple :

  • Vous souscrivez un prêt de restructuration (rachat de crédits) à 56 ans ;
  • Vous pouvez être couvert pour décès, PTIA, ITT, ITP, IPT, IPP et perte d’emploi ;
  • A partir de votre 65ème anniversaire au plus tard (ou à la date de votre cessation d’activité), les garanties PTIA, ITP, ITT et IPP ; vous n’êtes plus couvert que par la garantie décès, jusqu’à la fin du prêt.

Note : certaines assurances permettent d’étendre la couverture d’activité jusqu’à 70 ans par paiement d’une plus-value sur les cotisations.

Pour les seniors, seul le décès est couvert dans la mesure où, théoriquement, les revenus proviennent de la pension de retraite et/ou de rentes, et non d’une activité. Il est dès lors inutile de couvrir les différentes incapacités et invalidités.

Heureusement, votre courtier est justement là pour composer avec ces différentes conditions et contraintes et vous proposer, en fonction de votre profil et de vos besoins, non seulement l’organisme financier qui convient le mieux, mais aussi l’assureur qui vous offre les meilleures protections et, surtout, les plus adaptées à votre profil d’emprunteur.

Aussi, si vous avez un projet de restructuration de prêts, n’hésitez pas à contacter Finance OR, votre courtier à taille humaine, pour tous vos projets.

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires