Quel est le meilleur organisme de rachat de crédits ?

10 mars 2014 10 commentaires »
Quel est le meilleur organisme de rachat de crédits ?

Le travail du courtier en rachat de crédits est de trouver le meilleur organisme de rachat de crédits. C'est-à-dire celui qui propose le produit le plus adapté à votre situation. Tour d'horizon de ces organismes de rachat de crédits.

Petite liste des organismes de rachat de crédit

Si les entreprises qui proposent des solutions de regroupements de prêts personnels sont nombreuses, en réalité, les organismes de rachat de crédits qui travaillent avec des courtiers sont assez peu nombreux. Et sont communs à tous les courtiers ! En effet, le travail du courtier n’est pas de dénicher un organisme de financement inconnu de tous qui acceptera un dossier inacceptable, mais est d’une part de réaliser le montage du dossier qui séduira l’organisme de crédit et d’autre part de trouver l’organisme qui propose le produit financier qui correspond le mieux au besoin du client.

Les principaux organismes de rachat de crédits sont les suivants :

  • CFCAL : existe depuis 140 ans puis a été racheté par le Crédit Mutuel pour devenir une filiale spécialisée dans le rachat de crédits.
  • GE Money Bank (filiale de General Electrics exerçant en France après rachat du Crédit de l’Est et de la banque SOVAC) : grand acteur porté par une grande multinationale, GE Money Bank est également très solide.
  • Sygma Banque (filiale Cofinoga) : un des leaders du rachat de prêts en France.
  • Creatis : petit nouveau dans le monde du rachat de crédits. Ancien Crédit Municipal de Lille, Creatis a été créé en 1998 et est spécialisé dans le regroupement de prêts personnel. Racheté par le Crédit Mutuel.
  • Aerios/BPI : Il s’agit d’un établissement de crédit indépendant et agréé qui existe depuis des dizaines d’années. Fait partie du groupe CIF (Crédit Immobilier de France) et devrait être racheté fin 2013.
  • La Société Générale (avec ses filiale SOGECAP et CGI, Compagnie Générale de Location d’Équipement).
  • BNP Paribas (avec ses filiales Cetelem et Mediatis).

NOTA : La Banque Postale ne fait pas de rachat de crédits ; elle utilise pour cela la filiale SOGECAP de la Société Générale.

On le voit, à 50% les organismes de rachat de crédits en France sont détenus par des banques ou des établissements spécialisés dans les crédits à la consommation. Ce qui est somme toute assez cohérent : les filiales spécialisées dans les crédits conso vendent des crédits conso qui sont ensuite rachetés par d’autres filiales…

Quoi qu’il en soit, tous ces organismes de rachat de crédits sont solides et pratiquent, grosso modo, les mêmes taux (d’ailleurs encadrés par la loi française !). La différence va se faire :

La réputation des organismes de rachat de crédits

Les forums regorgent de discussions sur la prétendue malhonnêteté des organismes de rachat de crédits. De ce fait, leur réputation est détériorée et les personnes qui souhaitent effectuer un regroupement de prêts sont inquiètes. Et c’est normal.

Mais il faut rappeler une chose : tous les frais liés au rachat de crédits sont contractuels et acceptés par le client au moment de la signature du dossier ! Alors bien sûr c’est douloureux de rembourser plus de 80 000€ quand on n’en doit que 60 000€, bien sûr il est également douloureux de se voir imputer des frais de remboursement anticipé, etc. Mais les signataires sont prévenus avant et par ailleurs c’est le principe même du rachat de crédits de coûter de l’argent. Sans quoi aucun organisme ne le ferait.

Car ces organismes peuvent tout mettre en oeuvre pour être le plus humain possible, leur chiffre d’affaires se fonde malgré tout sur le rachat des crédits ! Et plus le profil du demandeur est risqué, plus le coût sera élevé. C’est terrible, mais c’est cohérent. Car la prise de risque de l’organisme de refinancement doit être rémunérée.

C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un intermédiaire en opération de banque le plus tôt possible : il pourra vous aider à trouver une solution avant que vous soyez pris à la gorge et que votre profil devienne très risqué. Et c’est aussi pour cette raison que la loi impose désormais que ces organismes précisent de façon systématique la phrase suivante :

« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. »

Car si l’on peut encadrer les pratiques, les taux, les frais des organismes de rachat de crédits, on ne peut pas contrôler les consommateurs qui font appel à eux.

N’oubliez pas : la meilleure arme contre le surendettement, c’est une gestion précise et quotidienne de son budget.

Articles similaires

10 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires