Crédit renouvelable : les pièges à éviter

30 mai 2014 Aucun commentaire »
Crédit renouvelable : les pièges à éviter

Les crédits renouvelables sont dangereux pour les personnes qui les contractent, et ce pour plusieurs raisons : leurs taux sont extrêmement élevés, ils semblent indolores parce que les mensualités sont généralement faibles, ils donnent l'impression de disposer constamment de "réserves d'argent" disponible... Ainsi ils sont la cause de nombreux surendettements ! Nos conseils pour en éviter les pièges.

Qui propose des crédits renouvelables ?

De plus en plus rarement proposés par les établissements bancaires, les crédits renouvelables sont aujourd’hui essentiellement vendus aux consommateurs par des grandes surfaces et des magasins spécialisés qui ont passé des accords avec des organismes de crédit. Le principe est simple : vous voulez acheter une télé écran plat, un ordinateur, une machine à laver dont le prix est relativement élevé. Quand le vendeur voit votre hésitation, il vous demande si vous avez une carte du magasin. Que vous en ayez une ou non, il vous annoncera que, grâce à la carte, vous pouvez avoir une réserve d’argent disponible pour l’achat, les mensualités de remboursement ne seront pas élevées. Si vous acceptez, vous venez de contracter un crédit renouvelable. En soit, ce n’est absolument pas tragique. Simplement, comparativement, un crédit à la consommation ou un crédit affecté vous coûteraient beaucoup moins cher et ne vous seraient attribués que si vous en avez réellement les moyens ! Car, pour attribuer un crédit renouvelable (anciennement appelé crédit revolving ou réserve d’argent ou encore crédit permanent), le vendeur vous demandera simplement vos revenus et ne sera pas trop regardant sur la réalité de vos capacités de remboursement…

Crédit renouvelable : où sont les pièges ?

Le premier des pièges du crédit renouvelable, c’est de l’accepter ! En effet, pour acquérir un bien que vous désirez, il existe sans doute d’autres solutions :

  • Vous pouvez attendre quelques mois et mettre de l’argent de côté pour financer l’achat ;
  • Vous pouvez rentrer chez vous, prendre rendez-vous avec votre banque pour solliciter un crédit à la consommation classique, moins cher ;
  • Vous pouvez attendre avant de vous décider et voir ailleurs si on vous propose, pour le même bien, un achat en 3 ou 4 fois sans frais. Les mensualités seront plus lourdes mais le coût final moins élevé et le risque beaucoup moins grand !
  • Etc.

On le voit : il existe dès le départ de nombreuses solutions qui permettent d’éviter les crédits renouvelables. D’autant que le gros problèmes de ce type de crédits, c’est qu’il n’y en a jamais qu’un seul ! Car vous allez en contracter un dans votre grande surface habituelle, puis un autre chez votre fournisseur Hi-Fi, un autre dans votre magasin de meubles, etc. A chaque fois, vous allez aggraver votre situation sans même vous en rendre compte ! C’est donc le deuxième conseil pour éviter le surendettement : si vous avez déjà contracté un crédit renouvelable, restez-en là !

Le troisième piège, c’est de mentir sur vos revenus ! Beaucoup de personnes tombent dans ce travers. Ils veulent tellement acheter le bien pour lequel on leur propose un crédit renouvelable qu’ils « enjolivent » leurs revenus ou au contraire diminuent leurs charges… et ce pour qu’on leur accorde le crédit en question. Il ne faut surtout pas faire cela : car en faisant cela, vous développez une stratégie vous mettant de manière consciente dans une situation financière délicate. Si, après un tel mensonge, vous êtes en situation de surendettement, il sera difficile de faire valoir votre bonne foi devant la commission… Pensez-y.

Le quatrième piège, c’est de piocher à nouveau dans votre « réserve d’argent ». En effet, le principe même du crédit renouvelable, c’est que vous reconstituez votre réserve de crédit à chaque paiement de mensualité. Si vous aviez 1500€ au départ et que vous avez effectué un achat de 800€, au bout de quelques mois, vous atteindrez à nouveau 1000€ de réserve… que vous serez tenté de vouloir utiliser. Il faut éviter justement d’utiliser cette réserve ! Sans quoi vous relancez votre crédit… à un taux colossal ! Car n’oubliez pas que la plupart des taux des crédits renouvelables dans les magasins approchent dangereusement des seuils de l’usure (20% pour un crédit de moins de 3000€ et 15% pour un crédit entre 3000€ et 6000€) !

Pensez à rembourser votre crédit renouvelable

C’est une chose que la plupart des consommateurs ignorent : vous pouvez, dès que vos moyens le permettent, rembourser vos crédits renouvelables sans aucune pénalité ! Il est illégal de vous imposer des pénalités ! Bien sûr, vous devrez régler à l’organisme de crédit le montant du capital restant dû ainsi que le montant des intérêts dus (donc bien plus au final que ce que vous avez réellement consommé) mais aucune pénalité de remboursement anticipé ne peut vous être imputée ! Et si l’on vous invoquait de telles pénalités, il vous suffirait de menacer de poursuites.

En outre, si vous avez des projets et que vous avez déjà beaucoup de crédits, pensez plutôt au rachat de crédits avant toute chose. Car effectuer un rachat de crédit quand ses finances sont saines, ça stimule le budget en débloquant de la trésorerie et en permettant d’investir. Idéalement, un regroupements de prêts doit servir à financer un projet d’avenir, pas à vous sortir la tête de l’eau.

Et bien sûr, pensez à maintenir une gestion saine de votre budget pour éviter de tomber dans la spirale infernale qui pourrait vous conduire au surendettement.

Articles similaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires