Bien gérer son budget familial : 3 règles d’or

27 mars 2014 4 commentaires »
Bien gérer son budget familial : 3 règles d’or

Bien gérer son budget familial demande un peu de rigueur mais n'est pas si compliqué que cela une fois que les mécanismes principaux sont compris. Nos 3 règles d'or pour bien gérer son budget familial sans faire d'erreur.

Bien gérer son budget : provisionner les charges fixes

La première des choses à faire pour bien gérer son budget familial est de provisionner les charges fixes en début de mois. Les charges fixes, vous les connaissez ou vous pouvez les évaluer assez simplement (loyer/remboursement d’emprunt immobilier, abonnements de téléphone et d’internet, abonnement de transport, mutuelle, mensualités de crédits divers, etc.). Il y a également celles dont vous pouvez évaluer le montant en effectuant des moyennes (chauffage, électricité, eau, nourriture, etc.). En outre, il y a les charges qui ne tombent pas régulièrement mais que vous pouvez rapporter au mois (assurance voiture et habitation, impôts le cas échéant, taxe foncière et d’habitation, charges de copropriété, etc.).

Par exemple, une fois que vous avez listé les charges fixes dont vous connaissez le montant, prenez vos dernières factures (eau, électricité, gaz). Faites la moyenne du coût de chacune rapportée au mois. Vous pouvez alors intégrer chacune de ces charges dans vos dépenses mensuelles inévitables. Ensuite, si vous avez gardé vos tickets de caisse, faites une moyenne de vos dépenses alimentaires/générales (vos courses en fait) sur 3 mois de préférence pour avoir une vue réaliste. Une fois cela fait, vous pouvez les intégrer à votre budget. Procédez de la même manière pour vos dépenses en essence par exemple si vous prenez la voiture pour aller travailler.

Une fois que vous aurez listé toutes ces dépenses, malheureusement, le total devrait être assez élevé. Toutefois, si cette somme peut faire peur, elle a l’avantage d’être réaliste et de donner une vue assez juste de ce que vous devez absolument payer avant toute autre chose.

Vous pouvez maintenant faire le bilan de vos recettes : vos entrées d’argent. Salaires, indemnités, aides de la CAF ou autres : tout doit être intégré. Attention, si vous percevez des loyers, attention de bien intégrer le complément d’impôts dans les charges.

Vous pouvez maintenant faire une soustraction : RECETTES – DEPENSES = RESTE A VIVRE REEL. Ce n’est qu’au prix de ce calcul que vous connaîtrez réellement votre capacité à dépenser plus.

A SAVOIR : il est un autre calcul qui peut vous aider à savoir si votre budget est sain. Il concerne votre reste à vivre une fois les crédits déduits. En effet, le taux d’endettement n’est pas une donnée suffisante (montant des mensualités à rembourser/revenus du foyer). Il est bien sûr préférable que ce taux soit inférieur à 30% mais ce n’est pas tout. En effet, une fois tous vos crédits payés, on considère qu’il faut un reste à vivre d’au moins 800€ environ pour un couple sans enfant auxquels il convient d’ajouter 350€ environ par personne à charge. S’il vous reste moins que cela une fois les crédits payés (et avant le reste des charges fixes) c’est que vous êtes déjà dans le rouge : consultez votre conseiller financier.

Bien gérer son budget : intégrez de l’épargne

L’épargne, c’est votre trésorerie disponible en cas d’urgence. L’épargne, c’est le nerf de la guerre pour respirer un peu plus, même si votre situation est difficile. L’absence d’épargne est tragique car elle vous oblige à être constamment « à flux tendu ». C’est épuisant et risqué. Il est donc primordial que vous intégriez dans votre calcul de départ de l’épargne. Même un tout petit peu, c’est déjà mieux que rien. Idéalement, nous vous conseillons de mettre en place un virement automatique depuis votre compte courant (celui qui perçoit les revenus du foyers) vers un compte épargne ou un plan d’épargne accessible à tous moments (type Livret A, LEP, etc.). De cette manière, vous ne serez pas tenté d’y toucher dès que vous avez envie ou besoin d’un peu de fonds. Cette épargne a pour objectif soit de vous permettre de réaliser un achat conséquent et prévu, soit de vous aider en cas de grosse dépense imprévues (changement de voiture pour cause d’accident, changement de fenêtre, etc.). Bien gérer son budget implique nécessairement d’épargner, ne l’oubliez pas.

Bien gérer son budget : pointez votre compte chaque mois

C’est bien sûr la dernière chose à faire pour bien gérer son budget : pointer ses comptes, chaque mois, exactement comme le font les entreprises. Avec votre relevé de compte, vous devez vérifier chacune des dépenses et chacune des recettes. Eh oui, les recettes aussi : combien de personnes se sont retrouvées endettées parce qu’elles ont utilisé un trop perçu (de la CAF, de Pôle Emploi, etc.) qu’elles ont du rembourser ensuite ! Pour pointer, c’est très simple : conserver absolument tous vos justificatifs et les classer mois par mois dans des pochettes, à la maison. De cette manière, vous pourrez vérifier que les sorties de votre compte correspondent à des dépenses. C’est également de cette manière que vous vérifierez les encaissements de vos chèques : vous vérifiez que tous les chèques que vous avez faits dans le mois ont bien été débités. Si certains chèques n’ont pas été débités, ne vous fiez pas au solde affiché de votre compte ! Il faut en ôter le montant des chèques non encaissés.

Vous le voyez, bien gérer son budget familial demande finalement d’adopter des réflexes de comptabilité d’entreprise. C’est un peu pénible au début, surtout si l’on n’en a pas l’habitude. Mais en gérant votre budget de la manière que nous venons de présenter, vous devriez très vite (en quelques mois) en voir les effets bénéfiques. Et quand vous pourrez vous faire plaisir sans angoisse, vous verrez, vous vous féliciterez d’avoir fait autant d’efforts.

Quelques liens pour aller plus loin :

Articles similaires

4 commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués * sont obligatoires